Le taux du livret A

Le Livret A est le placement préféré des Français depuis de nombreuses décades. Il permet d’épargner tout en générant des intérêts qui ne sont pas fiscalisés, une aubaine. Son taux est fixé par l’Etat et il est susceptible de varier tous les 6 mois (en janvier et en juillet) selon l’indice de l’inflation.

Le Livret A, c’est quoi ?

Ce livret d’épargne est règlementé par les instances Etatiques qui délimitent son taux, au contraire des livrets déréglementés comme ceux proposés également par les banques en ligne. Aussi, aucun impôt n’est à régler car les intérêts du Livret A sont défiscalisés, a contrario des livrets d’épargne en ligne qui sont assujettis à des taxes diverses à hauteur de 39,5% des intérêts générés.

Le Livret A a été créé en 1818 par la Caisse d’Epargne principale qui se situait alors à Paris. L’objectif était alors de renflouer les caisses de l’Etat qui furent vidées par les diverses guerres. Depuis, l’Etat utilise l’argent disponible via le Livret A pour réaliser des projets jugés prioritaires comme la construction de logements sociaux par exemple.

Il est à noter que l’Etat s’engage à garantir l’épargne des Français, même en cas de crise majeure. Le plafond du Livret A était de 15 300 euros jusqu’au mois d’aout 2012, il est désormais de 19 125 euros.

Le taux réglementé du Livret A

Comme énoncé, le taux du Livret A est susceptible de varier tous les 6 mois. A titre indicatif, il était de 3,25 en 1960, de 7,50% en 1975 et même de 8,50% en 1981. Selon les souhaits des gouvernements face aux chocs financiers, dont les chocs pétroliers, l’Etat a pris en compte l’inflation galopante.

Toutefois, depuis le début des années 90, le taux n’a cessé de chuter. Il a oscillé entre 3,50% et 1,25 % depuis 20 ans. Plus le taux est bas, plus la conjoncture est jugée favorable. A titre d’exemple, il était de 1,25% en 2009 car la situation économique était particulièrement positive.
Entre aout 2010 et aujourd’hui, il est passé de 1,75% à 2,25%. Le calcul du taux d’intérêt prend notamment en compte la moyenne mensuelle de l’indice Euribor 3 et de l’indice INSEE de la consommation.