Focus sur Qonto, la FinTech qui aime les entrepreneurs

En plein développement du mouvement de la French Tech, et quelques jours après l’inauguration en grandes pompes de la Station F par le Président Macron, intéressons-nous à une FinTech atypique. Qonto a choisi de faire de ses voisins de palier ses clients : la jeune pousse souhaite faciliter l’accès à un compte bancaire pour les start-ups. Face aux manquements des banques traditionnelles sur ce segment de clientèle, Qonto estime qu’elle a un coup à jouer.

La qualité sur mesure, principe fondateur de Qonto

Comme de nombreuses FinTechs, Qonto est animée par un esprit de révolution : elle souhaite proposer ce qu’il se fait de mieux sur le marché en terme de services bancaires et d’outils digitaux. La priorité, dans un premier temps, est d’assurer une qualité irréprochable pour des services “basiques” : ouverture d’un compte courant et délivrance d’une carte de paiement (grâce à Mastercard). Etant donné que Qonto n’est qu’un “agent d’établissement de paiement”, il ne lui sera pas possible d’autoriser à ses clients le moindre découvert. Cependant, la licence bancaire pourrait arriver un jour et dynamiser l’activité.

Compte tenu de l’incapacité des banques à adapter leurs offres aux problématiques des start-ups, les tarifs pratiqués par Qonto seront bien inférieurs à ceux des banques traditionnelles. Pas besoin de payer pour du superflu, Qonto ira à l’essentiel. “L’idée est de fournir des outils d’aide à la compatibilité ou encore des solutions pour limiter les frais de change […] à l’étranger”, explique l’un des fondateurs de la jeune pousse.

qonto multi-canal

De grands projets à venir

Il y a quelques mois, Qonto n’a pas caché ses ambitions lors d’une levée de fonds prometteuse : 1,6 millions d’euros ont été récoltés auprès de plusieurs business angels, ainsi qu’Alven Capital et Valar Ventures, deux gros noms du secteur. Cette somme devrait permettre de supporter tous les coûts marketing liés au lancement, améliorer les produits existants, et renforcer l’équipe – constituée pour l’instant d’une dizaine de personnes.

Malgré la concurrence annoncée de plusieurs banques (notamment Boursorama) sur le segment des services bancaires aux start-ups, Qonto conserve un moral d’acier et vise haut. Forte d’une centaine d’entreprises clientes pour l’instant, la FinTech française espère bien en compter plusieurs milliers d’ici fin 2017. La route est longue, mais la qualité globale du projet Qonto est un gage de réussite indéniable.

qonto - fondateurs