Le Livret A à 1,50% cet été ?

Suite aux derniers chiffres relatifs à l’inflation et aux prévisions liées, le taux d’intérêt du Livret A comme celui du LDD pourrait à nouveau chuter à compter du 1er aout prochain. Une baisse qui pourrait ne pas plaire aux épargnants qui se sentiraient potentiellement floués.

Une inflation faible = Taux d’intérêt à la baisse

La mécanique bancaire en la matière est implacable. Selon les chiffres fournis par la Commission Economique de la Nation, l’inflation annuelle ne sera « que » de 1,20% lors de l’exercice 2013. Or, cet indice est le plus important pris en compte par la Banque De France pour fixer les taux d’intérêt des livrets d’épargne réglementés. En appliquant de manière stricte cette formule, alors il apparaitrait inévitable que le taux du Livret A chute à nouveau après la baisse qui s’est déroulée il y a quelques mois à 1,75%.

Selon le calcul précis, puisque l’inflation est de 1,20% et que la majoration classique effectuée est traditionnellement de 0,25%, alors le taux d’intérêt serait de 1,45% arrondi à 1,50%. Il est également important de noter qu’au mois de février, l’inflation a été de 0,9%, ce qui pourrait potentiellement entrainer une baisse plus importante, à savoir à 1,25%.

Lors de la dernière mise à jour du taux, mécaniquement ce dernier aurait déjà dû être à 1,50%, mais le Ministre des Finances a préféré temporiser afin que la baisse ne soit pas trop forte d’un coup en passant de 2,25% à 1,50%.

Incompréhension possible des ménages ?

Face à une telle diminution du taux d’intérêt, les ménages pourraient ne pas comprendre la situation. Face à une classe politique mise à mal par différentes affaires récentes, la confiance des Français ne cesse de diminuer, alors que leur mécontentement est grandissant.

Une telle baisse du produit d’épargne préféré des Français pourrait potentiellement faire les choux gras des banques en ligne dont les taux sont certes fiscalisés, mais aussi plus élevés, tout comme les plafonds, souvent illimités.

Les gouvernants devront se montrer pédagogues si un tel scénario se déroule en plein cœur de l’été.