Quelle différence entre l’épargne en ligne et mon livret A ?

Les solutions d’épargne sont nombreuses et notamment sur internet. L’offre en livrets est abondante avec néanmoins des différences notables avec le livret A, le plus populaire auprès des épargnants. L’épargne en ligne peut être attractive, à condition de bien identifier leurs caractéristiques.

Une épargne fiscalisée

À la différence du livret A règlementé par l’Etat et qui bénéficie d’une exonération totale que ce soit sur les prélèvements sociaux ou sur l’imposition des intérêts, la souscription d’une solution d’épargne proposée par une banque en ligne entre dans le champ de la fiscalisation.

Les intérêts doivent être intégrés à l’impôt sur le revenu dans le cas où l’option du prélèvement forfaitaire libératoire (19%) n’a pas été choisie. Les prélèvements sociaux (13,5%) sont aussi applicables.

Avant de souscrire à un livret d’épargne commercialisé par un établissement bancaire sur internet, il apparait nécessaire de calculer le taux de rémunération net, alors que celui-ci sera toujours affiché en brut par les banques. De même faut-il regarder de près ces options fiscales, entre l’impôt sur le revenu et le prélèvement forfaitaire libératoire pour minimiser la fiscalité.

Plafond élevé et absence de frais

Comparativement au livret A dont le plafond de versement se limite à 15 300 euros, l’épargne en ligne permet de bénéficier de plafonds plus élevés et dans certains cas d’une absence de limitation. Il peut s’agir d’une opportunité pour assurer une diversification de son épargne sur des placements sécurisés, une fois atteints les plafonds des livrets règlementés.

L’absence de frais est aussi garantie, que ce soit à la souscription, pour les versements et les retraits ou encore à la clôture, à l’image du livret A.

Des taux plus bas

Les taux de rémunération nets peuvent apparaitre au même niveau que le livret A et même supérieurs, mais il ne faut pas perdre de vue qu’un livret en ligne est fiscalisé. Ainsi les taux de rémunération apparaissent majoritairement moins attractifs que celui garanti par le livret A.

Néanmoins, les offres promotionnelles sont régulières avec des taux boostés les premiers mois de la souscription qui peuvent se révéler compétitifs. À l’épargnant de faire un choix qui protège et rémunère un maximum ses avoirs.