BNP Paribas réorganise son activité de banque de détail : 640 postes en jeu

L’annonce est tombée au cours d’un CCE ce jeudi 22 juin, organisé par la direction en présence des syndicats. Afin d’adopter une organisation interne plus adaptée à ses velléités, BNP Paribas va modifier la hiérarchie interne de son activité de banque de détail. 640 postes sont sur la sellette.  La nouvelle n’était pas particulièrement attendue, quelques mois après le rachat du Compte Nickel.

BNP Paribas remet à plat sa hiérarchie

À l’heure actuelle, le réseau physique BNP Paribas repose sur 3 niveaux. Le premier est constitué des agences, implantations du groupe à l’échelle locale. Le second est formé d’entités régionales (au nombre de 359), qui regroupent plusieurs agences. Le 3e niveau, quant à lui, est composé de 69 groupes qui permettent de subdiviser le territoire national, et de faciliter les prises de décision.

Mais voilà, ce système est à la fois onéreux et peu efficace : l’information ne circule pas de façon assez fluide, des intermédiaires inutiles ont vu le jour, et la BNP Paribas veut mettre un coup de rabot pour faciliter la diffusion de l’information dans les branches régionales de la banque. Le prochain découpage territorial verra en effet la création de 160 “territoires” qui supprimeront de fait des niveaux d’organisation intermédiaires devenus inutiles. À la direction de la BNP Paribas, on assure que ce changement n’aura aucun impact sur le nombre d’agences implantées sur le territoire. Il est quand même bon de rappeler, par honnêteté intellectuelle, que la grande banque prévoit 200 fermetures d’agences d’ici à l’année 2020 : cela a été annoncé en mars 2017.

BNP paribas restructuration - illustration

Économiser de l’argent sur l’activité de banque de détail

Cette réorganisation devrait faire beaucoup de bien au portefeuille. Au-delà de la réduction des frais liés à la surcharge administrative interne, la banque devrait profiter d’un gain de productivité en raison de la fluidification de la transmission d’informations. Les agences physiques et leurs conseillers vont avoir plus de temps à consacrer au développement et à la consolidation de la base clients, un point très important. Car en effet, depuis l’avènement du numérique, les consommateurs sont devenus encore plus exigeants, notamment sur les délais et la mobilité que peuvent proposer les banques (mais aussi d’autres types de services). Cette restructuration permettra à BNP Paribas de se rapprocher de ses clients, et ce dès 2018 puisque la réorganisation devrait être effective assez rapidement. Est-ce que cet établissement pourra lutter à armes égales contre la concurrence des banques en ligne telles que Hello Bank!, ING Direct ou Boursorama ? Rien n’est moins sûr. L’agence en ligne, émanation de BNP Paribas, peine encore à décoller.

Première banque de la zone euro, BNP Paribas est un véritable empire de 190 000 collaborateurs, répartis dans pas moins de 74 pays. Cotée au CAC 40, l’entreprise est connue pour ses activités de banque de détail, mais aussi ses activités de finance de marché et ses nombreux autres services réservés aux entreprises. La banque a signé un résultat net s’élevant à 7 702 millions d’euros en 2016.