6

Avis sur Cetelem

Parmi les services bancaires que l’on trouve aujourd’hui naturellement en ligne, se trouvent les sociétés spécialisées dans le crédit  la consommation. Cofidis, Cetelem, Cofinoga, Financo, Sofinco, Younited Credit… Voilà, en somme, les banques spécialisées dans le prêt personnel en ligne. Mais toutes n’ont pas le même fonctionnement interne. Il existe de grandes différences entre Cetelem et Younited Crédit, par exemple, mais de grandes similitudes entre le même Cetelem et Cofinoga. Mais d’ailleurs, connaît-on vraiment Cetelem ?

Qui est Cetelem ?

A première vue, tout le monde voit qui est Cetelem. Son image de petit bonhomme vert, facilitateur de vie quotidienne, ayant toujours une réponse adaptée aux besoins de chacun l’ont fait entrer dans les foyers français. Mais Cetelem n’est pas que ça. Et loin de là, même. Historiquement, Cetelem est sans doute le spécialiste du prêt personnel connu depuis le plus longtemps. Dans l’immédiat après guerre, la famille Fouchier a grandement contribué à la bonne santé des banques françaises. Banquiers de pères en fils, la famille Fouchier a honoré de nombreux sièges de sa présence.

mascotte cetelem tenant une carte bancaireJacques De Fouchier, par exemple, a inventé la Compagnie pour le financement des équipements électroménagers (CETELEM) en 1957. Avant, son père avait été président de la cour des comptes. Quant à son frère, il occupera le poste de PDG du Crédit du Nord. Jacques, lui, a donc créé Cetelem, répondant ainsi à une demande de consommation qui ne pouvait être satisfaite par l’épargne classique. Les prêts à la consommation ont accompagné l’équipement des ménages, et contribué fortement à la croissance.

Plus tard, Jacques De Fouchier deviendra vice-président, puis enfin président de la banque de Paris et des Pays-Bas. Pendant 10 ans, il restera à la tête de celle qui deviendra Paribas quelques temps après, avant la fusion avec la Banque Nationale de Paris. Amusant. Car aujourd’hui Cetelem fait justement partie du groupe BNP Paribas, et s’appelle même officiellement la BNP Paribas Personal Finance. Mais Cetelem reste la marque commerciale du groupe, avec Cofinoga. Pour l’anecdote, Jacques De Fouchier fut également le créateur de l’UFB (Union Française de Banques) et de l’UCB, deux entités rachetées et désormais intégrées au sein du groupe BNP Paribas.

Cliquez ici pour découvrir l’offre de Cetelem

Les crédits Cetelem.

logo cetelem

Si la marque Cetelem est connue et reconnue, c’est bien pour ses lignes de crédit à la consommation. Comme on le verra plus tard, BNP Paribas Personal Finance est également un spécialiste du regroupement de crédit, ainsi que du prêt immobilier. Mais ce qu’on voulait tester, nous, ce sont les crédits à la consommation. Et ici, en apparence, vous avez le choix. 18 lignes de crédit s’offrent à vous, capables de répondre à chaque besoin précis.

Bon, ce qu’il faut comprendre, c’est que ce sont bien 18 énoncés de prêts différents. Mais dans le fond, tous ces prêts se ressemblent fortement, voire sont identiques pour la plupart d’entre eux. Le but ? Sans doute qu’en affichant autant de lignes de prêt qu’il existe de raisons d’emprunter (y compris l’emprunt sans raison…), Cetelem cherche à se faire passer pour l’hyper spécialiste, celui qui a tout étudié au millimètre près. En réalité, une telle profusion de crédit entretient la confusion. Il semble y avoir tellement d’options possibles, que l’on risque plus d’y perdre du temps que d’en gagner.

Les véhicules…

Et cela commence avec la voiture. Dans ses modules de simulation, Cetelem distingue une voiture neuve d’une voiture d’occasion, une moto neuve, d’une moto d’occasion, etc. Très vite, on s’aperçoit en fait que quel que soit la réponse que vous donniez, le résultat de la simulation est le même. Tout véhicule de moins de deux ans suit exactement la même ligne d’emprunt. Dans ce cas, pourquoi distinguer les véhicules ? Soyons plus clairs.

Mais le flou, il faut croire que Cetelem aime assez. Puisque même les résultats des simulations ne sont pas clairs. Quelle que soit l’étude réalisée, la mensualité est toujours délivrée « à partir de », tout comme le taux. Forcément, en lecture rapide, Cetelem est toujours le meilleur, mais « à partir de », ça veut dire combien exactement ? Même les petites lignes affichées bien en dessous du résultat de la simulation ne semblent pas très claires. Rien ne nous indique que le taux obtenu plus haut, celui sur la base duquel nous allons nous engager, soit effectivement valable. Ceci dit, Cetelem affiche également dans ces lignes sont taux maximum. Et il se trouve bien souvent inférieur aux maximums de la concurrence.

De deux choses l’une, ou bien c’est très limite en terme de communication, et le gros chiffre du taux très bas n’est fait que pour attirer l’œil du client potentiel ; ou bien Cetelem refuse de communiquer à ses concurrents les tarifs qu’elle pratique réellement. Ainsi, pas de comparaison directe possible en ligne… Pour les détails, sachez que ces prêts sont tellement identiques que les enveloppes sont les mêmes si vous achetez une moto, un camping-car ou une voiture ; 75 000 € max. Seules, les durées de prêt peuvent évoluer, mais toujours basés sur les mêmes taux ; 7 ans pour un véhicule neuf, 6 ans pour un véhicule d’occasion, 10 ans pour une bateau ou un camping-car.

Les travaux.

Vous l’avez compris, pour chaque domaine, la logique sera la même. Ici Cetelem nous présente trois possibilités de prêts, selon que les travaux soient réalisées par des professionnels, ou non, ou qu’il ne s’agisse que de décoration. A l’arrivée, toutes les lignes de prêts travaux bénéficient d’une enveloppe max de 75 000 €. En cas de décoration, la seule différence, c’est que vous ne pourrez emprunter que sur 5 ans, au lieu de 8 dans les deux autres cas. Les taux sont exactement les mêmes…

Les projets divers.

On a regroupé dans cette catégorie tous les autres raisons d’emprunter. Un mariage, des vacances, un écran plat, des loisirs, un besoin de trésorerie sans justificatif, les études du dernier, et même les raisons de santé. Selon la logique Cetelem, il y a bien cinq catégories. Mais au final, il s’agit surtout d’une ligne de prêt. Une enveloppe toujours au plafond de 75 000 €, pour une drée de 5 ans. Le besoin de trésorerie doit pâtir de taux un peu plus élevés que les autres prêts, qui sont tous logés à la même enseigne.

Un projet à financer ? Cliquez ici pour faire votre demande

Les crédits renouvelables et les cartes bancaires.

mascotte cetelemLe crédit renouvelable a changé. Certes. Il est bien plus et bien mieux encadré qu’auparavant. Et c’est une bonne chose. Mais cela reste quand même un crédit renouvelable, aux taux bien souvent prohibitifs. Il peut s’avérer utile, mais encore faut-il pourvoir le rembourser vite. Cetelem ne peut pas déroger à la règle. Un spécialiste du prêt à la consommation sans revolving, ça n’existe pas. Et encore moins chez quelqu’un qui revendique la première place Européenne du crédit à la consommation.

Vous trouverez donc chez Cetelem un crédit renouvelable, responsable, ainsi que trois cartes de crédits, dont la fameuse carte Aurore. Leur fonctionnement est exactement le même. Elles sont toutes trois adossées à une réserve d’argent et permettent de payer en magasin au comptant ou à crédit. La Visa Classic est facturée à 12 € l’année. La Visa Premier, à 36 €. Mais la carte Aurore reste gratuite. Pour souscrire, c’est assez simple ; laissez vos coordonnées, appairez votre carte bleue Cetelem à votre compte bancaire, et utilisez votre réserve d’argent. Les remboursements seront directement prélevés sur votre compte bancaire lié.

Notez que si la carte Aurore semble intéressante de prime abord, elle ne l’est pas forcément dans le fonctionnement quotidien. Un retrait inférieur à 101 € est obligatoirement facturé à 1 €. De plus, la carte Aurore n’est utilisable que dans certains magasins du réseau Aurore, et pour retirer, il faut déjà trouver un DAB compatible du réseau BNP Paribas, BPCE ou Banque Postale. Au contraire, les cartes Visa sont utilisables partout et ne génèrent pas de frais aux retraits.

Le pousse au vice, ce sont les points de fidélité distribués par Cetelem. Chaque Euro payé par carte Cetelem rapporte sa valeur en points. Chaque Euro retiré au distributeur rapporte 40 % de sa valeur en points. Cumulez les points. A partir de 3 000 points (soit 3 000 € dépensés), 15 € vous seront délivrés. Et Cetelem vous suggère même quelques possibilité d’usage ; les dépenser en carte cadeau, les déposer sur votre compte épargne Cetelem, ou les donner à une association, l’association Adie, venant en aide à la création d’entreprise par le biais du microcrédit.

Il faut dire que Cetelem maîtrise parfaitement le marché de la carte bancaire prépayée ou adossée à un crédit renouvelable. De très nombreuses autres cartes, plus ou moins confidentielles, et fonctionnant selon le même processus au sein d’enseignes particulières sont le fait d’un partenariat avec Cetelem. On parle là de la Carte But, ou même la Réglo Finance de chez Leclerc. Cetelem n’est pas le numéro 1 pour rien…

Les rachats de crédit.

Cetelem ne saurait être complet s’il ne proposait pas, à un moment, de pouvoir regrouper les différents crédits qu’il a déjà validés. L’avantage ici, c’est que la BNP Personal Finance fait partie de ces banques peu nombreuses en France, spécialistes de la restructuration de dettes, sous toutes ses formes. Du simple regroupement de crédit à la consommation au plus complexe des plans de dette comprenant de l’immobilier, BNP Personal Finance (Cetelem, donc) possède les solutions. Vous êtes donc certains de vous adresser à un vrai professionnel.

Compte tenu de cette spécificité, vous êtes beaucoup moins limités dans vos rachats de crédits. Cetelem ouvre les deux voies ; celle du regroupement de crédits à la consommation, et celle du regroupement de crédits comprenant de l’immobilier. Et ici, il existe de vraies différences entre les deux lignes de crédit ;

  • Le regroupement de crédit à la consommation, ou prêt locataires, permet de reprendre ses deux ou trois crédits, revolving y compris, avec, parfois, une petite enveloppe de trésorerie. Ces prêts dépassent très rarement 10 ans. Le but, lisser l’ensemble des besoins sur les dix ans à venir, pour gagner en souplesse dans le budget familial mensuel.
  • Le regroupement de crédit immobilier peut permettre quant à lui de tout reprendre ; crédits, dette tiers, factures impayées, dette d’huissier le cas échéant, retards d’impôt, prêt immobilier,… Le tout, sous un nouveau prêt immobilier permettant là aussi de lisser l’enveloppe et de simplifier financièrement le quotidien.

Il y a donc un prêt à la consommation et un prêt immobilier. Et les deux formules peuvent s’avérer salvatrices dans bien des cas. Mais attention toutefois, les taux sont bien plus élevés ici que dans un prêt immobilier ou personnel classique.

Les prêts immobiliers.

BNP Paribas Personal Finance décline également une large gamme de prêts immobiliers. Tout est présent. Dans les faits, Cetelem distribue ici ce que toutes les banques de dépôts distribuent en termes de prêts immobiliers ; Prêt à taux zéro, prêts classique, in fine, à taux fixes ou révisables, pour une opération immobilière ou pour habiter, en achat revente ou en premier investissement… Bref, il ne manque rien. Le plus chez Cetelem, c’est que la banque ne vous obligera pas à la domiciliation bancaire, puisqu’elle ne gère pas de comptes courants. De fait, Cetelem reprend le créneau laissé vacant par feu le Crédit Immobilier de France, qui a poussé son dernier soupir en 2012. Il s’affiche donc comme le concurrent numéro 1 du Crédit Foncier, cher à la Caisse d’épargne et aux Banques Populaires.

Simulez votre crédit Cetelem

L’épargne.

Depuis quelques temps, Cetelem enrichi sans cesse son offre. Après avoir racheté Solféa, et se rapprochant donc fortement de la clientèle des artisans et commerçants, voilà qu’elle s’ouvre à l’épargne. La gestion de comptes courants reste encore un privilège de la maison mère et de sa banque en ligne. Mais qui sait, si, dans quelques temps, Cetelem ne deviendrait-elle pas banque à part entière ? Pour l’instant, elle propose un livret A et un livret d’épargne Cetelem. Un livret dont la rémunération plafonne pour l’instant à 0,30 %, mais qui reste entièrement libre, gratuit et disponible.

Les assurances.

mascotte cetelem et machine à laver

Et oui, Cetelem est également en mesure de nous proposer des contrats d’assurance. Assurances, mais aussi prévoyances. Toutefois, ces produits ne sont pas développés par Cetelem ou BNP Paribas Personal Finance. Ils sont simplement commercialisés par Cetelem. Pour exemple, l’assurance auto est un contrat Direct Assurance, compagnie du groupe n°1 mondial Axa. Si vous avez le temps, Cetelem vous suggère la simulation. On est un peu échaudés maintenant, compte tenu de nos essais infructueux sur les simulations relatives aux crédits, et les fameuses réponses « à partir de… »

Ce que l’on peut dire, c’est que le contrat dispose de quatre formules, trois sont des formules au tiers (mini, essentielle, maxi) et la dernière est une formule tous risques. Petite particularité, le prix de base affiché semble très intéressant, presque à chaque simulation. Mais si vous souhaitez ajouter une garantie comme l’assistance à 0 km, vous ne pourrez pas la souscrire seule. Il vous faudra en passer par le pack sérénité. Et là, la prime annuelle grimpe en flèche. L’autre problème, c’est qu’il nous est impossible de connaître le montant des franchises.

En plus des garanties classiques que vous essaierez de moduler pour trouver votre tarif, Cetelem vous en suggère trois autres :

  • Vivassistance, un contrat qui protège chaque déplacement de chaque membre de la famille ;
  • Garantie panne mécanique ;
  • Vivaleur, une option pou garantir à votre véhicule sa valeur d’achat en cas de sinistre.

Mais, bien entendu, et comme vous vous en doutez, les montants de cotisation sont toujours « à partir de »… En dehors de ce contrat auto et des garanties complémentaires, vous avez également accès à d’autres contrats, parmi lesquels :

  • Un contrat de protection des achats sur internet, avec garantie contre l’usurpation d’identité et des données personnelles. Vous trouverez différentes formules « à partir de » 5,60 € par mois ;
  • Un contrat qui vous permet de prendre en charge directement des dépenses quotidiennes en cas d’arrêt de travail ou dans le cas d’une perte d’emploi, doublé d’une assistance au retour à l’emploi. Le package est accessible « à partir de » 12 € par mois ;
  • Une garantie d’assistance après un décès, pour les proches. Le contrat comprend, entre autres, une assistance obsèques classique ainsi qu’un forfait d’aide à la personne de 30 heures. Et c’est disponible « à partir de » 9,90 € par mois ;
  • Un contrat d’assurance emprunteur, émanant directement de chez Cardif, autre filiale du groupe BNP Paribas…

Conclusion.

Cetelem s’impose vraiment comme un géant du crédit. Et la firme cherche à jouer sur les deux tableaux ; celui du spécialiste du prêt à la consommation, et celui du spécialiste du prêt immobilier. Cetelem a donc comme concurrent tous les spécialistes du conso, comme Financo et consorts, et le Crédit Foncier, principal adversaire dans l’offre de crédits immobiliers sans domiciliation de salaire. Dans la démarche, ça se pose là. Et avec l’appui de l’une des plus grandes banques du monde derrière, BNP Paribas, les choses peuvent vite s’avérer plus simples.

Mais simplement séduire et montrer ses gros bras à la concurrence ne suffit plus pour impressionner. Il faut des produits en réelle adéquation avec la demande des usagers. Et, si possible, une forme de cohérence. La cohérence, déjà, on ne la trouve pas partout sur le site du N°1 du prêt conso. Et le côté « à partir de », on laisse le suspense jusqu’à l’édition du contrat, c’est plus sue limite. Il semble que Cetelem mène un combat d’arrière garde, à se protéger de la concurrence, plus qu’à essayer de comprendre une clientèle qui a évolué.

L’offre gagnerait à être considérablement simplifiée, accessible entièrement de manière dématérialisée, permettant aux usagers de faire leurs propres simulations précises, et, pourquoi pas, d’éditer eux-mêmes leurs contrats… Bref, quelque chose d’un peu plus moderne, en phase avec la technologie actuelle et le développement des banques en ligne…

Cliquez ici pour faire votre demande de crédit