Compte Nickel Avis

Top 3Banques en ligneDétails
HelloBankVoir l'offre
INGDirectVoir l'offre
MonabanqVoir l'offre

Si l’on avait pu croire un instant que les banques semblaient débordées par l’arrivée des nouvelles technologies dans la finance pour tous, il ne faut pas se leurrer. Ces dernières lâchent la bride aux idées nouvelles, aux concepts novateurs, aux start-ups financières, et observent de près les mouvements et les nouvelles avancées en matière de contrôle, de sécurité, de démonétisation, de tarifs, de modes de consommation, de rapidité de transfert d’argent… Bref, les grands groupes bancaires sont à l’affût des nouvelles technologies ; Mais, plutôt que de les développer au sein de leurs propres groupes respectifs, elles préfèrent laisser les expériences se faire. Elles rachèteront les meilleures d’entre elles.

Et c’est exactement ce qu’a fait la BNP Paribas en rachetant le Compte Nickel. Le seul compte sans banque sur lequel il est possible d’agir à l’aide d’une simple borne dans les bureaux de tabac. Une invention Française qui compte déjà, à l’heure je débute cet article, 629 215 clients. Bien plus qu’une carte prépayée, le Compte Nickel peut se gérer comme un véritable compte courant, et il peut se révéler d’une aide cruciale pour bon nombre d’usagers, privés de comptes bancaires.

 

D’où vient le Compte Nickel ?

Le Compte Nickel est bien une invention Française. On la doit à un ingénieur en électronique, Ryad Boulanouar et à un financier, Hugues Le Bret. Ces deux associés ont monté une société, la Financière des paiements électroniques (FPE), détenue à la fois par eux-mêmes et par la confédération des buralistes pour un capital moindre. Ce qui permet aux buralistes de jouir également des fruits de leur travail en prenant part aux bénéfices de l’entreprise. Notez que Ryad Boulanouar est déjà bien connu dans le milieu, puisque c’est lui qui avait inventé le système Monéo et le passe Navigo…

 

Comment fonctionne le Compte Nickel ?

Au départ, le Compte Nickel est une carte prépayée. Vous en faites l’acquisition dans un bureau de tabac, vous activez votre carte bleue Mastercard, et vous commencez à régler vos achats avec. Rien de sorcier donc. Mais le Compte Nickel va plus loin. Bien plus loin même. Il associe à la carte un RIB, qui permet les transferts via virements, un peu à l’instar de Transcash ou de Veritas Card. Il permet donc à chacun de faire virer son salaire sur un numéro de compte, même s’il n’a pas de compte bancaire. Avec la limite suivante ; le découvert n’est pas possible.

L’avantage de ce compte, c’est qu’il s’ouvre en cinq minutes, chez tous les buralistes qui distribuent l’offre. Une fois le compte ouvert, tous les virements et prélèvements sont possibles, comme sur un compte bancaire classique, mais sans tous les services attenants, et surtout sans les frais inhérents à la gestion d’un compte bancaire ailleurs que dans une banque en ligne. D’ailleurs, cette page liste toutes les possibilités.

 

Les tarifs.

Forcément, le principe est intéressant. Et d’autant plus qu’il est également ouvert aux 12-18 ans. Aucun concurrent direct ne propose une telle solution pour les ados, en ciblant directement leurs besoins. Et les prix aussi, sont intéressants. Au contraire de nombre de ses concurrents, le Compte Nickel n’assomme pas ses clients. L’achat du premier pack, comprenant l’ouverture de compte en plus de la carte bleue, coûte 20 €. Et 20 €, ce sera aussi le montant des frais annuels pour utiliser le service.

Petit point noir des cartes prépayées, les retraits sont toujours payants (sauf à de très rares exceptions). Mais le Compte Nickel ne s’en sort pas trop mal, avec un prélèvement de 1 € par retrait, à comparer aux 5,5 € de Skrill ou même aux 1,50 € de Paysafecard. Cela reste plus cher qu’une banque en ligne, mais compte tenu des frais que facturent les propriétaires de DAB, on peut comprendre ce montant. Tous les paiements sont bien entendu gratuits, en Zone SEPA, mais deviendront payants hors de cette zone exclusive comprenant, outre les pays de l’Union Européenne, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et l’Islande. Ce qui reste honnête, même en comparaison de certaines offres de néobanques ou de banques en ligne. Tout le monde ne peut pas s’appeler Ferratum Banque et rendre tous les paiements et tous les retraits gratuits partout dans le monde.

Mais là où le Compte Nickel s’en sort le mieux, c’est sur les frais annexes. Justement là où les banques dites classiques appuient et font mal, très mal aux budgets de leurs usagers. Même les frais de contentieux sont réduits. D’ordinaire, votre banque vous fait payer les frais de prélèvement impayé autour de 20 €. Chez Compte Nickel, ça ne dépassera pas 5 €, et encore, au bout du cinquième prélèvement impayé du mois. Même un Avis à Tiers Détenteur (ATD), facturé entre 80 et 120 € en moyenne dans toutes les banques, y compris les pures, players comme Monabanq, Boursorama Banque ou Fortuneo, est ici réduit à 20 €. C’est que le Compte Nickel sait à qui il s’adresse et à qui il doit son succès.

Pour clôturer cette liste de bonnes nouvelles concernant les frais, sachez que seule la recharge en espèces est commissionnée, à hauteur de 2 % du montant acheté. Là encore, le Compte Nickel que les tarifs pratiqués par certains concurrents ne sont pas intégralement justifiés. Certains dépassant allègrement les 7 %, et allant même jusqu’à 10 % pour de petites sommes.

Si l’offre vous séduit, sachez que vous pouvez la trouver chez près de 2 500  buralistes à travers toute la France, ou, si vous préférez, en ligne. La simplicité avec laquelle s’ouvre un compte est détonante dans notre monde toujours plus complexe et opaque. Vous achetez le pack chez votre buraliste. Vous ouvrez votre compte à l’aide de la borne présente, toujours dans votre bureau de tabac. Vous présentez votre carte d’identité et, après quelques manipulations des plus simples, votre compte est ouvert.

Mais il existe deux autres façons de procéder. Si vous préférez plus de discrétion, vous pouvez accéder à la même offre directement sur le site du Compte Nickel. Ou, plus moderne, sur l’application dédiée téléchargeable gratuitement. Pour toutes vos opérations courantes, le compte sans banque vous suit ; consultation, relevés de compte, éditions de RIB, virements et prélèvements, fixation des limites de paiement de la carte bleue… Et même consultation du comte via sms.

 

Conclusion.

Quelque part, le Compte Nickel glisse doucement vers le principe de la néobanque. Qu’importe. Si ses tarifs et sont accessibilité restent les mêmes, les usagers ont tout à y gagner. Pas besoin de posséder un ordinateur ou un smartphone pour ouvrir un compte bancaire permettant de déposer son argent et d’utiliser une carte bleue. Une simple pièce d’identité suffit. Il est possible de le gérer intégralement depuis une borne chez le buraliste. Et pour ceux qui posséderaient encore un téléphone portable de l’ancienne génération, sachez que les transferts d’argent par sms sont possibles, exactement comme chez Skrill, ou chez d’autres concurrents du secteur.

Reste à savoir ce que la BNP Paribas compte faire du compte Nickel. Mais la première option envisagée renforcerait encore la position du Compte Nickel. En effet, contrairement au Crédit Agricole ou au Crédit Mutuel, la BNP Paribas n’est as présente partout sur le territoire, et ne peut proposer d’agence dans des régions moins peuplées. La borne en bureau de tabac pourrait donc se révéler suffisamment efficace pour gérer les besoins quotidiens des usagers de la banque. Elle permettrait à la fois de palier un manque dans le maillage du réseau BNP Paribas, et d’engager une forme de conversion des buralistes vers d’autres compétences.

Alors qu’il est près de 22 h, une heure après que nous ayons débuté cet article, 7 clients de plus ont rejoint le Compte Nickel. Et pourtant, à cette heure, les bureaux de tabac sont fermés…